Rassemblés autour d’un nom prestigieux  : Montréal Association  Des Montréal de France et d’Europe
Accueil À propos de nous Montreal la Cluse Montréal ardêche Montréal de l'Aude Montréal les Sources Montréal du Gers Montréal de l'Yonne Monreal Eifel l'association  nous contacter

Association créée en 1966

Siège social : Mairie de Montréal de l’Aude


Monréal à travers les siècles


1306 - Monréal obtint les droits urbains et ce n´est qu´en 1642 que lui furent reconnus les droits de marché.


1545 – En raison d´absence d´héritier male, les VIRNEBURG furent des vassaux inconfortables pour l´Archevêque de Trèves. Dès qu´il le put, celui-ci installa, au château, ses fonctionnaires. Au cours de la guerre de 30 ans (terrible pour les états allemands qui y perdirent les deux tiers de leurs populations d´environ 15 millions réduites à 6 millions de survivants).


1632 – Ce sont les Suédois qui pillent et détruisent MONREAL. Mais durant ces 30 années de guerre (1618 – 1648) le théâtre des opérations se déplaçant, la ville, entre les pillages et les incendies, se remettait à vivre.


1689 – Les troupes française attaquent sur le Rhin et détruisent les places fortes pour nous laisser les ruines romantiques que l´on voit sur les rives du Rhin et de la Moselle.

La localité de MONREAL part une fois encore en fumée; Elle s´en remet une fois de plus : depuis toujours elle a développé l´élevage de mouton, améliorant la qualité de la laine en croissant l´espèce avec une race espagnole, belle qualité de laine mais aussi du drap fabriqué, MONREAL traite la matière première venant d´ailleurs.

1765 – 40 tisserands, 24 métiers à tisser.

De cette époque datent les belles maisons à colombages, les accès à la rivière, les noms des lieux où on foulait le drap (prairies en bordure de l´ELZ).

Après la chute de Napoléon, ce sont les Prussiens qui arrivent. La prospérité disparaît, les  armées rançonnent et les ressources de notre territoire sont épuisées, la monnaie est dévaluée, le machinisme textile anglais fera le reste !


1885 – Il reste 4 tisserands.

C´est la misère, la région de  l´EIFEL est devenue “La Sibérie Prussienne”.

Avec le tunnel sous le Löwenburg, construit à la fin du 18ême siècle, cesse enfin l´enclavement de MONREAL. Désormais reliée à COBLENCE par chemin de fer, les biens et les personnes circulent et MONREAL renaît.

Ce n'est que vers 1930 que Monréal se refit une santé économique. On commença alors à se laisser séduire par les charmes de l´Eifel romantique.

MONREAL a échappé aux destructions de la guerre 1939/1945 et à une modernisation malencontreuse de son site. Les habitants  ont pris goût à la conservation de son patrimoine. L´agriculture s´est déplacée vers des installations plus performantes. Les habitants, dans leur majorité, travaillent à MAYEN, centre administrative et commercial à quelques kilomètres.



BLASON :

VIRNEBURG: 7 losanges de pourpre sur fond doré.

Enrichi des signes de plusieurs familles alliées par mariages, de Belgique, et d´ailleurs (lions, cors, oiseaux) le blason des VIRNEBURG est visible dans l´église paroissiale construite en 1460 par une de Horn et son mari Philippe de VIRNEBURG et dans la chapelle du cimetière (1310).


MONREAL: Evolution du nom:

Monréal Eifel


tourisme

Pour plus d’infos sur Monréal Eifel